Lubrifiants industriels

Lubrifiants industriels

Les lubrifiants industriels sont utilisés par une grande variété d'équipements et pour des applications très différentes. Tous les produits conçus pour la lubrification de machines industrielles sont concernés, comme les systèmes hydrauliques, les turbines, les compresseurs, les roulements, les engrenages ouverts ou fermés, les glissières de machines-outils, les outils pneumatiques et les transmissions industrielles. Parmi ces catégories, celle des huiles hydrauliques est la plus importante en termes de volume. Habituellement, les fluides hydrauliques contiennent des additifs anti-usure pour minimiser l'usure des pompes. En général, l'ajout d'additifs dans les lubrifiants industriels, excepté dans le cas de produits spéciaux, n'est pas très élevé (maximum 5%), mais le choix de la proportion d'additif est fondamental pour la réalisation de certaines performances particulières.

Parallèlement aux caractéristiques physiques et chimiques de ces produits, les critères de formulation des lubrifiants industriels sont spécifiés par les normes ISO/DIN. De plus, chaque constructeur, composant ou machine a des exigences spécifiques propres (EATON VICKERS, DAVID BROWN, DENISON, ALSTHOM, SIEMENS, etc.), nécessitant des essais supplémentaires en laboratoire (ex. frottement et usure) ou des essais simulant des conditions réelles. Les lubrifiants industriels sont eux aussi constitués de mélanges de composants soigneusement dosés - les " huiles de base " et les " additifs " - qui se marient pour déterminer certaines caractéristiques d'utilisation, aussi bien en termes de performance que de longévité.

Huiles de base
Les huiles de base sont les principaux composants de la majorité des lubrifiants. Elles peuvent compter pour 70% à 99% de la composition des produits finis. La qualité des huiles de base est étroitement liée au type de pétrole brut utilisé et au processus de transformation mis en œuvre. Les huiles de base peuvent être de différentes natures.

Huile de base minérale
Mélange d'hydrocarbures obtenus à partir du brut par un  raffinage conventionnel ou par un processus d'hydrogénation standard. Des produits obtenus par un même processus de distillation ayant une caractéristique de viscosité différente sont appelés des " coupes ".

Le nombre de " coupes " et les propriétés de viscosité correspondantes varient en fonction du fabricant et du type de processus. Généralement, les huiles suivantes peuvent constituer une gamme:

  • une huile de base très fluide (SN 80 ÷ 100, ou " huile à broche ") ;
  • une huile de base fluide (SN 125 ÷ 170, généralement 150) ;
  • une huile de base moyenne (SN 350 ÷ 600) ;
  • une huile de base haute viscosité (BS 150 ÷ 200).


Huile de base non conventionnelle
Distillats obtenus à partir d'huiles de pétrole par des processus de raffinage généraux et des post-traitements physiques et chimiques (méthode HC).

Huile de base synthétique
Toutes les huiles de bases obtenues par des processus synthétiques. Produites par oligomérisation et hydrogénation d'oléfines, elles sont d'une qualité supérieure aux produits issus de la méthode HC.

Additifs
Les additifs sont des substances ajoutées à la formule d'un lubrifiant pour améliorer certaines caractéristiques lors de son utilisation.

Les additifs les plus importants sont :
pour limiter les dépôts :

  • détergents, dispersants,
  • antioxydants.


pour réduire l'usure due à la corrosion et limiter l'usure mécanique :

  • additifs anti-usure,
  • additifs anti-corrosion.


pour modifier les propriétés physiques de l'huile de base :

  • additifs abaissant le point d'écoulement (Pour Point Depressant, PPD),
  • additifs améliorant l'indice de viscosité,
  • additifs modifiants le frottement VM,
  • additifs empêchant la production de mousse.

Contacts

Eni Suisse S.A.

Lubrifiants industriels


Dernière mise à jour le 12/02/13